Le Small Talk ou l'art de converser
Photo© StockSnap, Pixabay, CC0

3 astuces pour réussir votre Small Talk

Le Small Talk est une astuce sociolinguistique, que tout entrepreneure et manager devraient mettre en application. Pratique depuis des années par les hommes pour combler un silence, le Small Talk est aussi utilisé dans le milieu professionnel, pour mettre à l’aise ses collaborateurs. Aujourd’hui, nous vous donnons 3 astuces pour réussir votre Small Talk.

Le Small Talk ? Kesako ? Le Small Talk est une façon de briser la glace, lorsque vous êtes avec vos collaborateurs ou bien lors de silences gênants. Cette technique linguistique vous permet ainsi de créer une ambiance plus détendue et de mettre à l’aise vos interlocuteurs. Elle consiste, tout simplement, à poser des questions sur des sujets du quotidien et se concentre principalement sur l’acte de converser.

L’art de converser

En réalité, nous utilisons toutes les Small Talk au quotidien : pour meubler les silences, sympathiser avec quelqu’un ou devant la machine à café… C’est une compétence naturelle très utile dans le milieu professionnel !

La première personne à identifier cette compétence est l’anthropologue polonais Bronislaw Malinowski, dans son ouvrage The problem of meaning in primitive languages. Il en révèle ainsi son rôle primordial dans les relations sociales : une forme de discours sans intérêt, autre que celui de conjurer le silence.
Plus tard dans les années 70, c’est la sociolinguistique qui s’intéressera de près aux nouvelles formes de discours. Notamment celles qui constituent le langage quotidien et qui représentent l’essentiel de notre communication verbale.

Aujourd’hui, les recherches s’accordent à dire que ces échanges informels sont essentiels : elles sont une forme de rituel qui permet de se sentir à l’aise, avant de se lancer dans une conversation plus sérieuse. Ici, l’important n’est pas le sujet de conversation mais l’acte de converser.

3 astuces pour parfaire votre Small Talk

Le Small Talk est donc le liant de toutes les relations sociales. Même de travail ! Les moments d’échanges devant la machine à café ou avant de débuter une réunion jouent donc un rôle crucial dans la réussite professionnelle : intégration plus facile, réseautage, instauration d’un climat plus détendu.

Tout l’art du Small Talk est de repérer la limite de vos interlocuteurs ! Pour éviter tout impair, préférez les sujets de discussion plats : le sport, les films, les séries, les voyages, la cuisine, l’actualité… Pour vous y aider, voici quelques astuces :

  • Préférez les questions ouvertes. Des questions commençant par « comment » ou bien par « pourquoi » invitent vos interlocuteurs à rentrer dans les détails et à parler d’eux. C’est le sujet préféré de tout être humain ! ;
  • Faites parler vos interlocuteurs. Donner l’occasion aux autres de s’exprimer sur leurs expériences, est le meilleur moyen d’engager une conversation ;
  • Évoquez un évènement proche. Ce sujet de discussion est aussi un moyen de valoriser les avis de vos interlocuteurs. Dans l’idéal, orientez vos questions sur un sujet qui intéresse vos interlocuteurs.

Ces 3 astuces, ne vous empêchent aucunement d’aborder des sujets de fonds. D’ailleurs, les gens préfèrent généralement avoir des discussions approfondies et constructives ! Parler de choses qui ont du sens, vous permettra donc de créer des liens forts avec les personnes qui vous entourent. Veuillez toutefois, à ne pas aborder des sujets trop subversifs ou propices aux avis tranchés comme la politique, la religion et la sexualité.

Vous l’aurez compris, le Small Talk est donc un banal échange entre des personnes, pour combler un silence ou pour briser la glace. Il est utilisé comme un levier pour mieux comprendre et mettre à l’aise les personnes qui vous entourent, qu’elles soient de votre milieu professionnel ou personnel. Alors n’hésitez pas à l’utiliser !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :