mieux vivre son confinement , femme qui sourit
Photo© Pixabay, CC0

Entrepreneures, 8 conseils pour mieux vivre le confinement

Qui dit confinement, dit mal-être ! Vous vous sentez morose ? Votre principale envie est de sortir retrouver votre vie sociale ? Vous comptez les jours qui vous sépare de la liberté ? Si vous avez répondu oui à l'une de ces questions, c'est que vous vivez très mal le confinement. Pas de panique ! Nous avons la solution pour vous ! : 8 conseils pour mieux vivre le confinement.

Lorsque l'on entreprend, il n'est pas impossible de sombrer dans la déprime. Une déprime, principalement due à la solitude de l'entrepreneure, mais une solitude qui peut être accentuée, en cette période de confinement : des entreprises aux ralentis, voire en arrêt total, un futur incertain, des chiffres d'affaires en baisse... Un épisode de vie sombre pour toutes les entrepreneures. Est-il alors possible de sortir la tête de l'eau et de mieux vivre le confinement ? La réponse est oui ! En suivant ces 8 conseils :

Vivez le moment présent !

Pourquoi ne faut-il pas se projeter dans le futur ? Tout simplement parce que cela vous évitera de vous réjouir d'une fin de confinement, qui ne cesse de reculer ( pour notre propre bien, c'est évident ! ndlr ). Compter les jours qui restent et qui vous séparent de la liberté, est un réel supplice. Le mieux, c'est de vous concentrer sur le moment présent ! C'est de cette manière que vous avancerez dans le temps car il n'est "guère de passion, sans lutte", comme le souligne Camus à propos du mythe de Sisyphe.

Prospectivez pour mieux vivre le confinement : une astuce ?

Si vous focalisez sur les moments présents vous effraie, pourquoi ne pas analyser les "signaux faibles" et ainsi anticiper le futur ? Dans les années 1950, en France comme aux États-Unis, naissait une nouvelle discipline : la prospective ou une façon de considérer qu'il n'y a pas un futur déterminé mais plusieurs futurs possibles. Ceci, tout en réfléchissant à plusieurs réflexions crédibles et rigoureuses pour les anticiper.

Pour cela, il vous faudra vous intéresser aux prospectivistes et à leur boîte à outils : les signaux faibles. Ces informations dites non structurées, fragmentaires, partielles, qui annoncent bien avant qu'ils n'arrivent des changements importants dans la société ou l'économie. Vous y trouverez :

  • les ruptures critiques. Des évènements qui ont déjà eu lieu, ou qui sont sur le point de se produire, et dont les conséquences sont en rupture avec l'existant ;
  • les ruptures possibles. Des zones incertaines et majeures, sur lesquelles il est possible de se baser pour faire des hypothèses d'évolution.

Ainsi ce travail de veille et d'analyse des impacts, vous apportera une valeur ajoutée dans votre business : il vous permettra d'anticiper l'avenir !

Construisez-vous une "safe place"

Et si cette technique ne vous convient pas non plus, privilégiez votre "safe place". Un endroit imaginaire, exploré en hypnose ou en auto-hypnose, où vous vous construisez un sentiment important de sécurité interne et de protection. Ici on ne parle pas de lieu "ressources", ni de lieu de "détente", même si ces dimensions peuvent être ressenties secondairement par ceux qui tentent l'aventure. Créez donc, votre propre cocon !

Trouvez du sens, pour mieux vivre le confinement

Pensez au sens qu'a ce confinement ! Cette notion de sens est importante car ici, le fait d'être enfermée chez soi est d'ordre sanitaire. Le but est d'éradiquer l'épidémie qui sévit en France. Cela implique donc des "sacrifices" dont le confinement fait partie. En pensant au sens des évènements actuels, cela devrait vous aider à supporter l'enfermement.

Adoptez un état d'esprit positif

Quel état d'esprit choisissez-vous d'adopter en cette période de crise sanitaire ? C'est un choix qu'il est impératif de rendre conscient : est-ce là, la fin de votre business ? Est-ce au contraire, une façon de se réinventer ? En acceptant la crise de cette façon, vous accepterez de la voir comme une aventure entrepreneuriale. Un challenge ! À l'inverse, une aventure que l'on refuse devient une crise ! Pour baisser votre niveau de stress, il vous faudra accepter la réalité. Cela vous évitera la souffrance d'une situation non maîtrisée et irréversible.

Pour cela, rien de tel que de mettre en pratique la pensée positive ! Changez de regard sur cette situation critique et voyez les ouvertures possibles. Ce sont là les clés de la pensée positive. Ainsi, plutôt que de tourner votre attention sur les conséquences de votre problème, focalisez votre conscience sur les solutions possibles à apporter. Vous aurez de cette manière, le pouvoir de transformer les circonstances !

Découvrez votre force intérieure

N'ayez pas peur de cumuler le courage et la confiance en vous, pour avancer à travers cette crise ! Face à elle, le courage vous permettra de surmonter votre peur ( peut-être la peur de perdre votre business ! ), tandis que la confiance en vous, vous emmènera plus loin. Prenez-en conscience ! Cette crise vous fait obligatoirement sortir de votre zone de confort. C'est donc-là, que vous découvrirez votre force intérieure !

Connaissez-vous vous-même, pour mieux vivre !

Et en même temps que de découvrir votre force intérieure, profitez-en pour réapprendre à vous connaitre vous-même ! Que vous soyez seule ( ou en famille ! ) confinée chez vous, prenez du temps pour vous, vous retrouvez et vous écoutez. Essayez l'exercice de la libération de parole ! Osez exprimer ce que vous ressentez, vos émotions mais surtout, remerciez les personnes qui se seront livrées à vous ! C'est important pour le processus.

En conclusion, tous ces conseils ne pourront pas se faire tout seuls. Cela s'apprend et s'expérimente ! C'est un apprentissage de tous les jours, envers soi-même, les autres et la Vie. Et des jours, nous en avons en stock. Alors pourquoi ne pas essayer ? Pourquoi ne pas essayer de mieux vivre le confinement ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :