dites stop à la culpabilité
Photo© Pixabay, CC0

Congés maternité : dites « stop » à la culpabilité !

Avoir un enfant est un grand chamboulement dans votre vie personnelle : réorganisation de votre vie, acceptation de nouveaux rôles, nouvelle place à trouver… Mais qu’en est-il de votre vie professionnelle ? La maternité a-t-elle un impact sur votre business ? Comment gérer au mieux votre retour dans le monde professionnel, tout en laissant votre culpabilité au placard ?

En général, vous êtes contentes de reprendre le chemin de votre entreprise. Contentes de reprendre le chemin de votre business et des rendez-vous clients. Être seule, toute la journée à la maison est compliqué pour beaucoup de nouvelles mampreneures. Pour beaucoup, la reprise du travail signifie aussi la reprise de la vie sociale. Mais quid de la culpabilité qui s’installe, au moment de laisser son enfant en garderie ?

De la culpabilité, à l’angoisse

Pas de panique ! Cette culpabilité est tout à fait normale. Laisser son enfant en bas âge, à une personne étrangère au foyer, est une « nouvelle » source de stress. Un stress qui vous faudra pourtant gérer ! Car si vous ne faites rien, il est possible que ce dernier se transforme en angoisse. Une angoisse qui peut vite impacter votre travail. Oui ! Vous ne serez alors plus concentrées sur vos tâches quotidiennes de cheffe d’entreprise ! Vous vous empresserez de terminer au plus tôt votre journée, pour récupérer votre enfant… N’est-ce pas vrai ?…

Pas assez de temps pour vos enfants

D’ailleurs dans ce nouveau contexte familial et professionnel, il arrive que la culpabilité se traduise de plusieurs façons : la principale étant le manque de temps passé avec les enfants. Bien souvent, les nouvelles mampreneures cauchemardent à l’idée de louper les petites évolutions de leurs enfants ! Notamment à cause de notre environnement de vie. Nous vivons dans un monde où tout va à 1 000 à l’heure. Le matin, il faut donc se presser pour ne pas être en retard à son rendez-vous client ; le soir, c’est la course pour gérer le bain, le dîner et le coucher. Qu’en est-il des temps de partage avec vos enfants ?

Partagez les rôles parentaux pour vaincre sa culpabilité

La solution ne serait-elle pas de vous faire aider par votre moitié ? Bien que nous vivions dans un monde complexe, le partage des tâches est une solution à mettre en place ( si ce n’est déjà pas le cas ! ) à l’arrivée d’un bébé. Par ailleurs, vous aiderez votre moitié dans sa recherche d’identité au sein du foyer. Car ne l’oubliez pas, les questions que vous vous posez, monsieur se les pose aussi ! Avec cette inclusion de votre moitié, comme acteur de votre foyer, vous faciliterez son nouveau rôle : celui de père.
De cette façon, vous aurez la possibilité de penser à autre chose. De vous poser et de vous libérer l’esprit ! Par ce biais, apprenez à savourer les retrouvailles avec votre enfant, lorsque arrive la fin de journée. En ayant votre esprit de concentrer sur vos tâches entrepreneuriales le jour, vous serez alors plus disponible mentalement pour vos enfants le soir. Vous en serez d’autant plus à l’aise !

Et si bébé changeait votre façon d’entreprendre ?

Il se pourrait bien que la venue d’un bébé au sein de votre foyer, change votre façon d’entreprendre. Certaines mampreneures s’entendent à dire que leur vision du travail change et évolue : certaines sont plus vigilantes sur les plannings et les jours de repos ; d’autres, changent leur priorité et prennent du recul sur leur business….

En réalité, nul besoin de culpabiliser lorsque vous reprenez le chemin du travail, après un congé maternité. Préférez mettre cette culpabilité au placard ! Il est plus serein pour vous de réorganiser vos journées en fonction de vos enfants et de partager les tâches avec votre moitié. Rien ne sert de culpabiliser, il faut s’organiser à point !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :