Êtes-vous polie ?
Photo© Pixabay, Foundry, CC0

Êtes-vous trop polie ou pas assez ?

Êtes-vous plus du genre poli ou bien ne l’êtes-vous pas assez ? Pour faire bonne impression, développer sa crédibilité ou désamorcer des conflits, la politesse est souvent un atout en entreprise. Attention toutefois à l’employer avec parcimonie !

Être trop polie envers les autres, démontre finalement une source de mal-être. Cela exprime un refoulement de vos émotions, dans le seul but de ne pas blesser les autres. Ainsi vous accumulez une forte pression, juste pour pouvoir émettre une bonne image de vous-même. À l’extrême, cela pourrait aussi vous jouer des tours ! Être trop polie pourrait vous empêcher de savoir dire non.
À l’inverse, ne pas être polie serait contre-productif ! Cela instaure un climat d’incivilité chez vos collaborateurs et par extension, engendre moins de dévouement pour l’entreprise…donc moins de productivité.

Qu’est-ce que la politesse ?

Parmi les lois naturelles de l’humanité, il y a la politesse, les mœurs et les usages. Celles-ci nous sont transmises de génération en génération, sans connaitre de grandes altérations. Si elles sont aussi ancrées en nous, c’est parce qu’elles sont nécessaires à la construction et au maintien de la société. Elles nous offrent des espaces rassurants, qui créent et maintiennent la confiance entre les individus. C’est le processus de société et des normes comportementales.

Bien entendu, la politesse connaît quand même des variations culturelles : les règles diffèrent selon les coutumes autochtones du pays d’accueil. Ainsi, si l’importance de la politesse est universelle, son expression à quelques variations. Cependant, la politesse existe en chacun de nous et elle a deux faces : positive et négative.

Le côté positif de la politesse est narcissique. C’est l’image que nous souhaitons projeter sur les autres. Tandis que la négative, est de l’ordre du territoire : corporel, spatial ou cognitif. C’est-à-dire, qu’elle exprime le désir de ne pas être géré par les autres, dans les actions. Il est donc important de faire attention à ses formulations ! La politesse se trouve dans l’équilibre fragile entre le désir de préserver ses faces, sans atteindre celles des autres ( source : Théorie de la politesse de Brown et Levinson ).

Comment instaurer la politesse en entreprise ?

La politesse est donc le reflet des relations sociales qu’entretiennent les individus. Elle peut construire, solidifier ou détruire des relations. C’est pourquoi il est essentiel, pour les entrepreneures d’en prendre conscience ! Vous êtes le premier exemple dans votre entreprise.

Pour vous aider à instaurer un climat de confiance et de bonne humeur, nous vous conseillons :

  • De toujours faire une bonne impression. Une attitude polie indique que vous vous souciez de vos collaborateurs. Ce qui les rendra plus susceptibles, par la suite, de s’intéresser à vous. Au travail des mots simples, tels que « merci » ou « s’il vous plaît », peuvent faire beaucoup pour nouer de solides relations de travail.
  • De mettre vos interlocuteurs à l’aise. Essayez de repérer les situations inconfortables et tentez d’aider à résoudre les problèmes. Pour des managers telles que vous, le soutien aux équipes est primordial.
  • Paraissez plus légitime. Partagez les informations avec politesse, vous aidera à gagner en légitimité.
  • Montrer votre soutien et votre respect. Se montrer polie est votre façon de vous exprimer sincèrement avec vos collaborateurs. Si ces expressions se font trop rares, la motivation et l’envie de vos équipes de se dépasser, déclineront.
  • Désarmer un conflit. Les désaccords sur les lieux de travail sont nombreux, naturels et inévitables ! Compilés à des comportements impolis, ils peuvent vite dégénérer en conflits, capables de dégrader une relation de travail. Exprimez votre désapprobation de façon indirecte, pour ne pas braquer votre interlocuteur.

L’excès de politesse peut-il nuire ?

S’il est donc naturel pour une personne polie de préserver les faces de ses interlocuteurs ( positives et négatives ), il ne faut pas pour autant qu’elle s’oublie. L’excès de politesse peut vite se transformer en menace pour le bien-être personnel et le sentiment d’identité, à travers :

  • La suppression émotionnelle. Le besoin de se sentir acceptée socialement, peut parfois conduire à une dépendance des autres. En ayant peur de faire souffrir les autres, certaines personnes ont tendance à refouler leurs propres émotions. Émotions très importantes dans la construction de sa maturité émotionnelle et professionnelle.
  • La réputation. Être top polie avec les autres peut conduire à des situations dangereuses, dans laquelle la validation d’autrui est toujours recherchée. Maintenir son image en ce sens peut conduire à l’accumulation d’une pression sociologique, difficilement supportable sur le long terme.
  • Exploitation par autrui. Attention de ne pas confondre politesse et excès de gentillesse ! Les sacrifices personnels auxquels vous consentez, par peur de « paraître impolie », peuvent conduire certains à en abuser.

Travailler au contact des autres, demande donc beaucoup de tacts et de bon sens. C’est un travail quotidien ! En entreprise, quand la politesse est en déclin, le traitement de la menace doit être prise au sérieux et rapidement. L’avenir de la politesse et de la bonne santé d’une entreprise est donc sous votre responsabilité d’entrepreneure !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :