Être ,ultitâche n'est pas la clé du succès
Photo© Geralt, Pixabay, CC0

Être multitâche n’est pas la clé du succès !

Vous avez toutes tendances à penser que vous pouvez être multitâches. Et bien c’est faux ! Un récent consensus scientifique a dénoncé les méfaits du travail multitâche. En réalité, votre cerveau n’en est pas capable car il réagit par séquences. Même si ce dernier vous fait switcher ( faire passer ) d’une tâche à l’autre très vite, cela ne signifie pas pour autant que vous les réalisez simultanément. Au contraire !

À travail multitâche, travail superficiel

Les travaux de recherche de NeuroImage sur ScienceDirect montrent que le mode multitâche, vous conduit à consommer plus de ressources cérébrales. En outre, il accentue la dégradation de votre qualité de travail et de votre bien-être. Le multitâche développe donc votre distraction et facilite votre déconcentration. Ainsi, lorsque vous réalisez plusieurs tâches en même temps, votre production et votre performance baissent.

D’ailleurs les experts s’accordent à dire que la réalisation de tâches simultanées, prend plus de temps que les réalisations séquentielles. Le travail est alors, plus superficiel ; l’énergie à la remobilisation et à la concentration, elle, est gaspillée. Ce qui équivaudrait à une perte d’efficacité de presque 40%.

Des conséquences physiques et intellectuelles

Par ailleurs, le prix émotionnel et biologique de ces activités multitâches n’est pas neutre. Lorsque vous passez d’une tâche à une autre, vous vous mettez dans une situation d’inconfort et d’insécurité. Et qui ne l’a jamais fait ? Oui, mais cela augmente votre rythme cardiaque et donc pénalise votre activité. Certaines recherches vont jusqu’à démontrer que cette pratique de travail peut dégrader l’estime de soi et favoriser la dépression.

Mais le multitasking ( multitâche ) n’a pas que des conséquence physiques. Il occasionne aussi des gênes intellectuelles et émotionnelles. Selon les recherches des chercheurs de l’université de UCLA, les activités multitâches vous empêcheraient de bien mobiliser vos connaissances, ainsi que vos facultés d’analyses et de compréhension. De ce fait, vos raisonnements seraient moins complexes et votre observation, moins poussée.

Le multitasking ou le multi… oubli

Comme l’ont démontré les recherches de Stanford, les personnes dites multitâches ont une attention et une mémorisation inférieure à celles et ceux, qui ne font qu’une seule chose à la fois. Le multitasking dérange donc la mémoire immédiate et la mémoire à plus long terme.

D’ailleurs être multitâche favorise l’isolement ! Chose qui ne doit absolument pas être chez l’entrepreneure ! Car le multitâche nous prive des stimuli et des ressources qui nous aident à travailler plus efficacement. Ainsi, passer d’une tâche à une autre, réduit votre inspiration et votre stimulation. Au point de pénaliser votre imagination et votre créativité ! De ce fait, les relations interpersonnelles sont elles aussi impactées, puisque les activités multitâches vous imposent d’être disponibles.

En somme, il est important de ne pas trop se perdre entre les différentes tâches de votre journée. Privilégiez l’organisation par plages horaires, plutôt que d’essayer d’être multitâches, de faire des erreurs et de vous perdre. Une entrepreneure avertie en vaut deux !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :