Affrontez vos défis, ne fuyez pas !
Photo© Geralt, Pixabay, CC0

Face aux défis, ne fuyez pas !

Les difficultés font partie intégrante de la vie. Elles ne sont pas des options. C’est pourquoi lorsque nous sommes confrontés à des défis, deux choix nous sont possibles : les fuir ou les affronter.

Nous sommes toutes différentes les unes des autres. Certaines semblent voir les difficultés comme des défis à relever ; d’autres préfèrent les voir comme des murs infranchissables. Selon l’attitude que vous adoptez, les résultats seront différents. Ainsi de façon consciente, vous vivez avec vos choix… mais surtout leurs conséquences.

Fuir ses problèmes

C’est pourquoi lorsque vous considérez qu’un problème est insurmontable et vos solutions habituelles non fonctionnelles, vous préférez fuir. C’est le chemin de la facilité… mais c’est aussi le plus douloureux.

Lorsque vous fuyez votre problème, vous acceptez alors que celui-ci reste inchangé. Or ce qui rend cette difficulté pénible, c’est le fait qu’elle vous empêche de répondre à un besoin important. De ce fait, vous faites le choix de laisser un besoin important inassouvi. Et votre organisme protestera !

Ce sera, en effet, le premier à vous envoyer des signaux pour vous inciter à avoir sa satisfaction : anxiété, angoisse, tensions, migraine… En continuant à éviter votre problème, ce seront des symptômes plus grands et plus profonds qui apparaîtront : burnout, dépression… Ainsi, plus vous négligerez les problèmes, plus les conséquences de ces problèmes seront grandes !

Pas de problème, que des défis !

À l’inverse, lorsque vous considérez qu’un problème n’est qu’un défi à relever, vous y ferez face. Même si vos ressources actuelles ne vous permettent pas de résoudre immédiatement le problème, votre inconscient cherche déjà une façon de relever le défi.

Ainsi, relever le défi permet de rendre votre vie plus satisfaisante. En vous occupant d’un problème négligé, vous êtes plus fidèle à vous-même. Et les conséquences sont considérables : augmentation de la confiance en soi et de l’estime de soi ; augmentation du sentiment de sécurité intérieure ; acceptation d’une nouvelle expérience. Et ce même si l’inconfort de mettre en pratique une habileté que l’on ne maîtrise pas, est présent.

De ce fait en s’arrêtant sur le problème, en le précisant et se mettant à la recherche de moyens pour le résoudre, le problème devient plus familier. Et nous en ressentons immédiatement les effets !

De l’apprentissage à la pratique

En somme, il est préférable d’affronter les défis qui se présentent à vous. Pour vous y aider, voici un plan d’action à mettre en place. Et ce, même lorsque vous pensez que vos difficultés ne sont pas surmontables ( source : SimplementHumain.com ) :

  • identifier l’habileté à développer. Pour réussir à identifier votre habileté, n’hésitez pas à en faire une formulation en une seule et unique phrase. Le fait de formuler de façon succincte, oblige à préciser l’habileté et à la cerner.
  • évaluer votre niveau d’habileté actuel. Identifiez les situations où vous réussissez à utiliser l’habileté recherchée.
  • choisir un objectif. Identifiez les situations où vous souhaiteriez pouvoir utiliser cette habileté.
  • nommer vos besoins. Il est utile, ensuite, de nommer les besoins qui vous motivent à relever ce défi. En prenant conscience de ce besoin, vous satisferez plus rapidement votre vie.

Ne vous restera plus qu’à mettre cet apprentissage en pratique ! Car n’oubliez pas, c’est l’expérience qui permet le changement. Et pour être sûre de bien réussir dans cette entreprise, n’hésitez pas à prendre du recul sur vos situations ; de faire un retour sur votre performance. Évaluer vos résultats, permet de prendre conscience de ses apprentissages et/ou de les ajuster.

Mais surtout n’oubliez pas que l’apprentissage d’une habileté est un chemin long et difficile. Profitez donc du plaisir que cela procure et nourrissez votre motivation à poursuivre !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :