Kim, entrepreneure de Koa Koa, une entreprise de jouets éducatifs pour enfants.
Photo© Koa Koa

Kim Goldstein : « Le programme Elles Ensemble va m’aider à devenir une super mampreneure ! »

Kim Goldstein est une mampreneure, qui n’a pas eu peur de créer son entreprise, Koa Koa. En tant que jeune maman, elle a profité de ses constats sur le secteur du jouet, pour réinventer la façon de jouer des enfants. Aujourd’hui, elle suit le programme Elles Ensemble, de l’incubateur Le Comptoir, pour pallier ses problématiques entrepreneuriales. Témoignages.

Partenariat

1- Kim, tu as créé Koa Koa, une entreprise qui réalise des kits de construction pour enfants. Comment t’est venue cette idée ?

Cette idée m’est venue quand je suis devenue maman ( sourire ) J’ai commencé à chercher des jouets pour mes enfants, et au final, j’ai trouvé que ça n’était pas évident de répondre à mes propres besoins. Je trouvais que l’offre restait classique et genrée : les kits scientifiques pour les garçons et les loisirs créatifs pour les filles… À côté de ça, je trouvais que les jouets de designer étaient à des prix inabordables ! Par ailleurs avec ces jouets, les enfants restaient dans une position de consommateurs, et non pas d’acteurs. Ils ne pouvaient pas créer par eux-même ! C’est là que je me suis dit qu’il y avait quelque chose à faire ! ( sourire )

D’autant plus que j’ai passé du temps aux États-Unis ! Là-bas, l’apprentissage est quelque chose de très interactif. Moi-même d’ailleurs, je viens d’une famille de créatifs. Donc c’est vraiment en devenant maman et parce que j’ai constaté ce manque dans le secteur du jouet, que je me suis lancée dans l’aventure ! ( sourire )

2- Tu es aujourd’hui, ce que l’on appelle chez Entre’Elles webzine, une monopreneure : une maman célibataire et entrepreneure. Comment vois-tu l’entrepreneuriat dans cette situation ?

Ce n’est clairement pas évident ! ( sourire ) C’est assez lourd à gérer ! Même si je ne suis pas seule tous les jours : mon entourage m’aide beaucoup ! C’est une sacrée dose d’énergie et de volonté au quotidien ! À mon sens, il faut vraiment être passionnée et être dévorée par la passion de son projet, pour y arriver. Le moteur, pour moi, c’est vraiment ça ! ( sourire )

En somme, être maman et entrepreneure, c’est avoir envie d’apporter une offre qui a de la valeur, être innovante et bien gérer son entreprise à mission… tout en gérant sa vie familiale.

3- Par rapport à cette situation, quelles ont été tes principales difficultés ?

Très clairement, de devoir gérer l’entreprise et de faire tourner la maison en même temps ! ( sourire ) Les difficultés sont plus d’ordre organisationnel car je dois organiser mes journées en fonction des enfants. Le fait aussi de ne pas pouvoir trop networker ( réseauter ) et de ne pas toujours participer à des évènements où je pourrai rencontrer d’autres entrepreneurs, est un frein…

4- Est-ce que ce sont ces difficultés qui t’ont fait postuler au programme Elles Ensemble de l’incubateur Le Comptoir ?

Exactement ! ( sourire )

En quoi ce programme va t-il t’aider ?

J’attends beaucoup de ce programme ! ( sourire ) Je vais pouvoir réseauter avec d’autres entrepreneures et pouvoir échanger sur mes problématiques ou mes doutes. Selon moi les meilleurs conseils, on les reçoit d’autres entrepreneurs ! ( sourire ) J’ai hâte aussi de partager une motivation collective. C’est toujours énergisant ! Ensuite, j’aimerais que ce programme m’aide à pallier mes lacunes. En tant qu’entrepreneure, il y a des choses que je fais bien et d’autres, que je fais moins bien. Je compte beaucoup sur les formations des experts de ce programme. D’ailleurs, l’incubateur m’a déjà mis en contact avec deux experts dans le domaine du développement commercial. ( sourire )

5- Si tu avais un conseil à donner à des mamans célibataires qui, comme toi, souhaitent se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise, quel serait-il ?

De bien regarder la viabilité financière de son projet : dans ce type de projet, l’on embarque tout le monde ! Ce n’est pas anodin de créer son entreprise ! C’est quelque chose de très personnel et il faut quand même faire attention à l’aspect financier de son entreprise. C’est un réel pari ! Ensuite, il faut bien se faire conseiller et ne pas rester seule. Surtout dans les difficultés ! C’est très important !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :