L’emploi-retraite : une solution pour arrondir ses fins de mois ?

Le saviez-vous ? Aujourd’hui, les retraités profitent de l’entrepreneuriat pour arrondir leurs fins de mois. C’est ce que l’on appelle le cumul de l’emploi-retraite ». Toutefois, ces conditions de cumul ne sont pas les mêmes pour tous. Explications.

Pour certaines personnes, la retraite ne signifie pas la cessation de toute activité. En France, 463 000 français perçoivent une pension de retraite, alors qu’ils continuent de travailler. 265 000 d’entre-eux, ont pourtant plus de 65 ans. C’est du moins ce que démontrent les conclusions de l’étude de la Drees ( la Direction Interministérielle en Charge de la Statistique publique ).

L’emploi-retraite, un complément de salaire ?

En moyenne, la pension de retraite s’élève à 1 389 euros par mois. N’étant pas suffisante, beaucoup de retraités se laissent donc tenter par le micro-entrepreneuriat. Ceci, afin de toucher un complément de salaire.

Pour ceux qui font ce choix, l’objectif est de toucher le cumul emploi-retraite dans sa totalité. L’avantage ? Le montant de la pension de retraite reste inchangé, même si le retraité exerce une activité en micro-entreprise. De quoi en ravir plus d’un !

Un cumul des revenus et de la retraite plafonné

Attention toutefois, pour en bénéficier, il faut :

  • avoir atteint l’âge légal de la retraite ;
  • toucher une pension de retraite à taux pleins ;
  • valider tous les trimestres à taux pleins.

En dehors de ces conditions, il se peut que le cumul des revenus avec la pension de retraite, soit plafonné. Et ce, en fonction du chiffre d’affaires annuel que le retraité aura réalisé avec sa micro-entreprise. Ce plafond varie alors entre 8 900 euros et 20 400 euros par an, selon la nature des prestations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :