L’employeneurship, l’entrepreneuriat sous contrat de travail

Saviez-vous que l’employeneurship consiste à réfléchir et à agir comme un entrepreneur, tout en bénéficiant de la sécurité d’un contrat de travail ? C’est un modèle qui commence doucement à faire ses preuves en France. Notamment dans le consulting.

Ce néologisme « employeneur » a été inventé par le groupe TMC, d’origine néerlandaise. Une entreprise de détachement d’ingénieurs et de spécialistes des hautes technologies. L’employeneurship est un modèle de gestion qui fait ses preuves ! C’est avant tout, un modèle universitaire. Celui du TU Delft, l’université de technologie des Pays-Bas. Cet établissement a ainsi créé un doctorat, sur le principe de l’entrepreneuriat : liberté, autonomie et responsabilité. Les doctorants gèrent alors eux-même leur budget et leurs formations.

L’employeneurship, vers une revalorisation des salariés

Tout d’abord, l’employeneurship a une double philosophie du travail : il ajoute aux qualifications techniques ( hard skills ) des salariés, des compétences entrepreneuriales ( power skills ). Celles-ci sont fondamentales et différenciantes dans la relation clients. La relation client devient alors plus fluide et plus créative ! Par ailleurs elle revalorise les travailleurs, sous-évalués sur le plan social et économique de notre société.

Un système gagnant-gagnant

Son organisation et son application sont simples :

  • Chaque employeneur sait exactement combien il coûte et combien l’entreprise facture sa prestation. Il a donc une rémunération fixe ;
  • le potentiel entrepreneurial des candidats est testé et évalué ;
  • les employeneurs partagent leur savoir-faire, parlent ensemble du marché et en profitent pour se développer personnellement ;
  • Les postes sont en CDI. Les salariés bénéficient ainsi, de l’indépendance de l’entrepreneur, sans en subir le stress et l’incertitude ;
  • ils déterminent eux-même, leurs propres objectifs.

Tout ceci est mis en place pour stimuler les collaborateurs d’une entreprise et profiter pleinement de leur potentiel. C’est un système gagnant-gagnant. Ainsi en responsabilisant les employés, l’entreprise les rend capable de gérer leur carrière eux-même. Le succès de l’entreprise passe par le cumul de ces carrières individuelles et de la synergie créée.

En fait, le principe de l’employeneurship est basé sur le partage des valeurs. Les valeurs peuvent évoluer mais c’est le fait de les partager qui compte. Ce qui permet une organisation organique. Elle s’adapte à son expansion comme à son environnement, aux évolutions des techniques et du marché.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :