Laurence Beauvais aligne ses valeurs à celles de son entreprise
Photo© Violeta Nalan.

Laurence Beauvais : « Aligner mes valeurs avec celles de mon entreprise est essentiel ! »

Partenariat

Laurence Beauvais est une entrepreneure spécialisée dans l’Entrepreneuriat Social et Solidaire (ESS). Sous la marque Les Verts Moutons, elle commercialise des perles de céramique qui purifient l’eau du robinet, afin de lutter contre les impacts environnementaux majeurs liés aux bouteilles en plastique. Pour Laurence, mettre ses valeurs personnelles au cœur de la stratégie de son entreprise est une évidence pour s’engager de façon cohérente en faveur d’une planète plus propre. Témoignage.

1 - Laurence, tu es journaliste de métier et tu as décidé il y a 3 ans, de créer ta propre marque, Les Verts Moutons. Qu'est-ce qui t'a fait changer de métier ?

La volonté de répondre à un besoin précis ! (sourire) Les perles de céramique que nous vendons aujourd’hui répondent à une réelle problématique environnementale : l’élimination des bouteilles d’eau en plastique. Grâce aux perles, l’eau du robinet est purifiée et nous pouvons la consommer quotidiennement. Ayant adopté à titre personnel cette solution naturelle de purification de l’eau, que j’avais découvert à l’étranger, j’ai eu envie de la faire connaître à mon tour aux consommateurs français. C’est vraiment la raison pour laquelle j’ai créé mon entreprise ! (sourire) De cette façon, chacun peut aussi, à son tour, faire ce petit geste tout simple pour l’environnement.

2- Donc quelque part, on peut dire que ton appétence pour la protection de l'environnement, t'a fait devenir entrepreneure ?

Sans aucun doute ! (sourire) Je pense que si je n’avais pas eu ce déclic écologique, je serais restée journaliste. (rires) C’est d’ailleurs le documentaire "Demain" de Cyril Dion et de Mélanie Laurent, dans lequel des experts expliquent que nous avons très peu de temps pour inverser la tendance de l’effondrement annoncé et sauver notre planète, qui m’a décidée. Chaque action que nous menons compte ! Et c’est grâce à cette prise de conscience que je me suis demandé comment, à mon échelle, je pouvais faire quelque chose pour l’environnement. Les perles de céramique sont alors apparues comme une évidence. (sourire) C’est ainsi, en vendant aujourd’hui cette nouvelle façon de consommer l’eau, que je fais ma petite « part de colibri » pour la planète.

3- Et est-ce que ces valeurs, tu les conserves au sein même de ton entreprise ?

Complètement ! (sourire) C’est vraiment essentiel pour moi. Il y a deux valeurs qui me guident dans la gouvernance de mon entreprise : l’axe environnemental et l’axe social. Ces axes, je les mets en place dans toute la stratégie de l’entreprise, que ce soit dans l’approvisionnement, la vigilance sur les conditionnements de nos produits, la façon dont nous travaillons aussi avec nos partenaires, nos clients et fournisseurs - nous nous devons de nous assurer que leurs conditions de travail soient éthiques.

C’est vraiment quelque chose qui me tient à cœur et qui m’est essentiel pour être en cohérence avec moi-même et mon entreprise. Bien sûr, il n’y a aucune prétention de ma part ! (sourire) Avec Les Verts Moutons, nous ne faisons qu’une infime part du travail sur la préservation de la planète. Notre activité ne changera pas le monde mais il faut partir du principe que chaque petite action compte... (sourire)

4- Finalement, est-ce pour plus progresser dans cette dynamique que tu participes au programme Elles Ensemble, de l'incubateur Le Comptoir ?

Le fait de participer au programme Elles Ensemble était un peu fortuit. (rires) J’y suis allée, au départ, sans savoir ce que j’y trouverai. Mais aujourd’hui avec le recul, je trouve que ce programme a le grand mérite d’insuffler de la bienveillance. L’entraide, le travail collaboratif avec les intervenants et entre les différentes participantes du programme portent cette valeur de bienveillance qui, pour moi, est vraiment l’élément-clé ! C’est une notion qui me guide au quotidien et qui résonne pour moi dans ce programme. J’ai toujours préféré la collaboration à la compétition !

5- Si tu avais un conseil à donner à des jeunes entrepreneures, qui comme toi, souhaitent se spécialiser dans l'ESS, quel serait-il ?

De rester ouvertes d’esprit : d’une façon générale, lorsque l’on crée une entreprise, il faut être ouvert d’esprit ! (sourire) Nous, entrepreneures, sommes en perpétuel apprentissage car nous devons maîtriser plusieurs métiers en même temps. Il nous faut absolument conserver notre capacité d’adaptation, de désir d’apprendre et ne pas plaquer une idée préconçue sur chaque problématique rencontrée. Il faut vraiment rester ouvert !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Cresta Social Messenger
%d blogueurs aiment cette page :