dirigeantes, entreprises, entrepreneuses

Le Bal des dirigeantes : les bienfaits de la féminisation du pouvoir entrepreneurial

Enquête rédigée en couple mère/fille en 2006, Le Bal des Dirigeante amorce la question de la place de la femme, dans le monde du travail d’aujourd’hui. En démontrant, à travers les divers témoignages de dirigeantes et de cadres, les difficultés dont elles font face, l’ouvrage amorce les bienfaits de la féminisation dans les entreprises. Un hymne à la femme, concret, qui annonce les prémices de changements futurs.

Le Bal des Dirigeante, d’Annie Battle et de Sandra Battle-Nelson, tient toute son originalité dans son élaboration familiale. Ecrit par un couple mère/fille, ce livre montre que l’accession des femmes au pouvoir dans les entreprises, peut faire bouger les organisations, les modes de management … et par extension, les moeurs.

En s’appuyant sur les témoignages de nombreuses personnalités féminines, cadres dirigeantes et responsables politiques, les auteures tentent de démontrer que les femmes, moins intéressées par les jeux de pouvoir, misent davantage sur « l’humain ».

A bas l’orgueil et les préjugés

Le Bal des Dirigeantes dénonce une terrible réalité : celle de la femme, qui a diplôme égal, doit sans cesse travailler plus pour se faire valoir : « […] mais après les études, le parcours d’obstacles commencent et les mêmes constatations […] il faut travailler deux fois plus ( que les hommes ); il faut faire mieux. » Là où le savoir-etre et le savoir-faire est en éternelle compétition, la femme ne réussirait que si elle adopte les codes de la gent masculine, implantée depuis le commencement dans les hautes fonctions : « Depuis toujours se sont les mâles qui s’arrogent la direction de toutes les institutions : militaires, religieuses, politiques et bien évidemment économiques et sociales. »

Souvent critiquées, accablées de préjugés, considérées comme pragmatiques, trop concrètes et dépourvus de charisme, les hommes ne considèrent pas les femmes comme leurs égales. C’est d’ailleurs en partie à cause de cela, que les plafonds de verre existent dans les entreprises et que peu de femmes siègent dans les directions.

L’avènement des dirigeantes

Mais les femmes savent voir loin, tout en restant réalistes. Et c’est ce que montre Le Bal des Dirigeantes. Force est de constater qu’avec les années et les combats gagnés par les femmes ( le droit de vote, à l’avortement, de travailler etc… ), un nouveau « futur se dessine : l’avènement des dirigeantes. »  Les femmes commencent à s’imposer et à imposer leur management.

Plus humain et mieux organiser, le management féminin cultive le mode projet, selon l’ouvrage. Les dirigeantes tissent du lien social avec leurs équipes, ce qui rend le milieu du travail plus vivant. Elles instaurent un climat de confiance et comptent beaucoup sur leurs troupes. Une réelle holacracie ! Leur but est de manager un environnement convivial : « Elles n’oublient pas que l’objectif de l’entreprise est de faire du profit, mais savent que l’humain est essentiel pour son succès, ses résultats. »  En pariant sur la mixité, les femmes augmentent les chances de profits des entreprises.

Cette profession de foie dénonce tout bas ce qu’il se passe tout haut. Le Bal des Dirigeantes n’en est pas moins un hymne à la femme, peu présomptueux mais qui mérite que l’on s’y intéresse.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :