Entrepreneure frustree au chomage

Les entrepreneures bénéficient-elles du chômage ?

Être micro-entrepreneure signifie souvent, vivre dans la précarité et dans l’incertitude. Pourtant les entrepreneures ont une charge de travail souvent supérieur ou égal à celle des salariées. C’est pourquoi, le gouvernement chercher à créer un équilibre entre ces deux fonctions. Un équilibre, qui se ferait par une sécurité financière et des droits aux prestations sociales : l’accès au chômage.

Prétendre au chômage

En effet dès le 1er novembre 2019, tous les indépendants pourront prétendre au chômage ( selon le décret 2019-796 du 26 juillet 2019, paru dans le Journal Officiel, le 28 juillet 2019 ). Cette loi a été pensée dans le cadre de l’ouverture des droits aux chômages pour les salariés qui démissionnent et qui justifient d’un souhait de reconversion professionnelle.

Elle concerne donc, les travailleurs non salariés ( en régime agricole ou non ), les sous-agents d’assurance, les dirigeants d’entreprises, les artistes et les auteurs. Soit, toutes personnes indépendantes.

Comment en bénéficier ?

Pour bénéficier de ces aides sociales, il faut néanmoins remplir certaines conditions cumulatives :

  • avoir exercé une activité pendant 2 ans, sous la même enseigne ;
  • être à la recherche active d’un emploi ;
  • avoir déclaré des revenus supérieurs ou égaux à 10 000 euros chaque année ;
  • avoir des ressources annexes inférieures au montant du RSA ;
  • justifier de son activité non salariée.

Une fois ces critères justifiés, les droits seront versés pendant une durée maximale de 3 ans. Ils seront débloqués dès que la fin de l’activité est effective.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :