donner à l'autre

Les philanthropreneurs, ces nouveaux patrons d’entreprise

Connaissez-vous les philanthropreneurs ? Ce sont ces entrepreneurs qui, à peine la trentaine, affichent souvent une belle réussite dans le secteur de la Tech. Ils sont de plus en plus nombreux à vouloir mettre à profit leur énergie entrepreneuriale au service des causes sociales. Explications.

Aujourd’hui, la Start-up Nation voit germer en elle une génération d’entrepreneurs, habités par une nouvelle philosophie du business. Ces derniers conjuguent capitalisme, avec solidarité et humanité. Ce sont ce que l’on appelle des philanthropreneurs ! Ces businessmen sont animés par une philosophie altruiste de la vie et des affaires. La plupart du temps, ils vivent une existence loin des paillettes.

Philanthropreneurs, un idéal de vie

Par conséquent, ces entrepreneurs se lancent corps et âme dans leur travail. Car pour eux, servir une cause est un idéal de vie. Tel est leur business model philanthropique : redistribuer de ce qu’ils ont gagné ou reçu à la fleur de l’âge. C’est une pratique tendancielle mais nouvelle en France. Auparavant, l’orthodoxie dominante se résumait à l’immuable tableau des sexagénaires – industriels ou héritiers – qui se retrouvaient dans un gala de charité, pour remettre un chèque à une œuvre caritative. Une pratique existant toujours dans l’Hexagone mais qui contraste à présent. Les philanthropreneurs sont prêts à mettre une énergie proportionnelle à leur force de travail, dans une cause.

Créer une nouvelle communauté d’entrepreneurs

Et les initiatives foisonnent : la fin du gaspillage alimentaire, la lutte contre le chômage, l’aide aux réfugiés ou la préservation de la planète, génèrent un élan dans l’écosystème entrepreneurial français. Ces entrepreneurs ont tous un même point commun : l’empathie.
Ainsi pour répondre à cette résonance, le gouvernement a lancé en janvier dernier, la French Impact. Un accélérateur national de l’innovation sociale. De cette manière, le gouvernement entend fédérer la communauté de ces entrepreneurs engagés. Il souhaite la soutenir et lui permettre de réaliser leurs projets locaux.

En résumé, nous avons en France une nouvelle génération de chefs d’entreprise : les philanthropreneurs – particulièrement actifs – qui adhèrent à la philosophie du partage et de l’entraide. La philanthropie est-elle donc dissociable du business ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :