Entrepreneure perturbée par un mauvais payeur

Impayés : 5 astuces pour éviter les mauvais payeurs

En tant qu’entrepreneures, il est possible que vous rencontriez sur votre parcours professionnel, des mauvais payeurs. Des clients qui, contre toute attente, ne vous payeront pas leur dû. Existe-t-il à ce jour, des solutions contre ces impayés ? Comment faire lorsque l’on démarre son entreprise ? Voici 5 astuces, pour vous prémunir des mauvais payeurs.

La définition d’un « impayé » est assez large. Elle désigne souvent un engagement financier non honoré : des chèques ou des virements automatiques rejetés par la banque ; des factures non réglées ; des traites reportées sans accord ; ou bien des échéances non respectées.

Pourtant, votre client se doit de vous payer le produit ou le service, pour lequel il a fait appel à vous. Ceci, sur la base d’un devis préalablement élaboré et signé. Ainsi pour éviter les impayés, il vous faudra être réactives ! Car de votre réactivité dépend la bonne gestion financière de votre entreprise. Pour cela, il vous faudra mettre en place des bonnes pratiques.

Les 5 astuces pour éviter les mauvais payeurs

En réalité, il n’y a pas de recettes miracles pour se prémunir d’un mauvais payeur. Seules quelques astuces pourront vous aider à les éviter :

  • Se renseigner sur la solvabilité de votre futur client. Si votre client est une entreprise, vous aurez la possibilité de voir si elle est en liquidation judiciaire, en consultant le site Infogreffe. En cas de difficultés financières, il serait alors préférable de ne pas donner suite à votre entente. Pour les clients particuliers, ces informations sont moins facilement vérifiables.
  • Faire fonctionner son réseau. Le bouche-à-oreille peut être un véritable atout. Pensez donc à vous renseigner auprès de vos connaissances !
  • Prévoir des clauses spécifiques dans ses contrats et ses CGV ( Conditions Générales de Ventes ). L’anticipation est l’une des clés pour éviter les impayés. Prévoyez des mentions types, en cas de retard ou de défaut de paiement :
  1. pour l’achat/vente, prévoyez une clause de réserve de propriété. Ainsi, tant que le bien n’est pas entièrement payé, le vendeur reste propriétaire du bien ;
  2. prévoyez aussi une clause de déchéance du terme dans vos CGV. De ce fait, si le client ne paie pas une échéance, vous êtes en droit de réclamer la totalité du règlement ;
  3. enfin, mettez une clause pénale sur vos devis. Elle sera dissuasive pour les mauvais payeurs, et fixe des pénalités financières pour tout paiement tardif ou refus de paiement.
  • Dialoguer régulièrement avec ses clients.
  • Souscrire à une assurance – crédit. Cette assurance fonctionne comme les assurances « loyers impayés ». L’organisme d’assurance se substitue au client défaillant. Toutefois, veillez à toujours bien évaluer le coût et les avantages de ces assurances !

Éviter les mauvais payeurs est donc possible avec quelques astuces. Toutefois, c’est votre rigueur et votre capacité à anticiper les mauvais paiements qui vous permettront un parcours entrepreneurial plus serein.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :