reseaux sociaux; entrepreneuriat; entrepreneure;

Résaux sociaux : nouveau tremplin vers l’entrepreneuriat ?

Aujourd’hui, de plus en plus de porteuses de projet décident de franchir le cap de la création d’entreprise. Qu’il s’agisse de sites e-commerce ou de services, elles sont nombreuses à développer leur entreprise, en misant sur les réseaux sociaux. La question se pose : les réseaux sociaux seraient-ils le nouveau tremplin des femmes vers l’entrepreneuriat ? Décryptage.

Les femmes restent toujours moins nombreuses que les hommes, dans la création d’entreprise : 40 % d’entrepreneures contre 60 % d’entrepreneurs ( source : Insee.fr ). La plus grande crainte des créatrices ? L’aspect financier.
Les cheffes d’entreprise actuelles se sentent responsables de leur famille et de leur avenir. L’aspect financier est donc pour elles, source de stress. Oui mais c’était sans compter sur l’engouement accrue des générations Y et Z, pour les réseaux sociaux : Intagram, Facebook, Pinterest … Rien n’est laissé au hasard dans les choix stratégiques des entreprises, petites ou grandes. Les réseaux sociaux sont désormais des outils primordiaux pour faire fructifier son affaire.

Instagram a boosté mon entreprise ! C’est vraiment sur Instagram que ça a fonctionné et que la communauté s’est créée. Shanty, fondatrice de Shanty Biscuit.

Si l’entrepreneuriat à souvent été vu comme un moyen de se libérer des contraintes salariales, les entreprises 2.0 sont aujourd’hui perçues comme un outil d’émancipation. Sur les réseaux sociaux, un gros « boom » de femmes désireuses de s’émanciper et de ne pas rester dans un système cloisonné et classique, à vu le jour. Les succes stories de chacune sur la toile, rend ainsi l’entrepreneuriat plus tangible.

Un marketing rentabilisé

Facebook, Pinterest ou encore Intagram, les réseaux sociaux sont vite devenus les meilleurs alliés des porteuses de projet. Et pour cause, beaucoup d’entrepreneures y voient une manière de faire connaître leur entreprise, en cour-circuitant les réseaux de publicités et de communication traditionnels, souvent coûteux : l’aversion pour le risque est donc moindre et les coûts de marketing, divisés.
Les statistiques récentes d’Instagram, qui compte plus d’1 milliards d’utilisateurs mensuel à travers le monde, le prouvent : plus de 200 millions de membres visitent le profil d’une marque, au moins une fois par jour; 60 % des personnes sondées, découvrent de nouveaux produits par cet interface. Bien heureuse est donc la cheffe d’entreprise, qui promeut ses produits sur les réseaux sociaux !

Une légitimité retrouvée

Outre leur utilité marketing et de communication, les réseaux sociaux sont également une force dans l’obtention de légitimité. Toutes les entrepreneures ont, à un moment de la création, le syndrome de l’imposteur : ne pas avoir assez d’expérience, être trop jeune, ne pas avoir le bon diplôme… Se comparer aux modèles de femmes existants et ayant réussi sur la toile, aident les futures fondatrices à se sentir plus légitime. Il en va de même avec la solitude du chef d’entreprise. Les médias sociaux enrayent cette isolement, par la création de groupe de soutien en ligne.

Les nouvelles technologies et les réseaux sociaux, en plus de donner plus de flexibilité aux femmes dans leur quotidien, facilitent la création d’entreprise, tout en la rendant abordable.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :