Un monde au feminin
Logo© Z'Est Communication

Retour sur… l’évènement « Un monde au féminin »

Le 22 septembre dernier, se déroulait l’évènement « Un monde au féminin », coorganisé par Barbara Dellenbach et Anne Radmacher. Installé dans les locaux de l’Hôtel Diana de Molsheim, cet évènement était entièrement gratuit. Plus qu’une démonstration de divers corps de métier, « Un monde au féminin » avait pour objectif de faire découvrir l’entrepreneuriat.

Avec une cinquantaine de visiteurs dans la journée, le salon « Un monde au féminin » est un pari réussi. Même si l’avis général des visiteurs – notamment des visiteuses ! -, sur la création d’entreprise reste mitigé, les 16 femmes entrepreneures et exposantes ont montré qu’il est aujourd’hui possible d’entreprendre, tout en faisant tomber les préjugés.

Un salon dédié à la femme

Anne Radmacher, du salon Art et Coiffure.

Ouvert toute la journée au grand public, ce salon réunissait 16 femmes autour d’une thématique commune: la création d’entreprise. Contrairement aux idées reçues, monter son entreprise, n’a rien d’un long fleuve tranquille. Surtout lorsque l’on est une femme ! Au-delà de la fibre entrepreneuriale, de nombreuses barrières sont à franchir. D’où l’idée de cette journée spéciale « entrepreneure », pour s’entraider.

Ainsi, artisanes, professeures de sport ou de yoga, entreprises de services bien-être, d’esthétique ou de communication, ont répondu à l’appel, afin de montrer la réalité du terrain. Mais toujours avec bienveillance ! Un savoir-être féminin qu’il était difficile de ne pas remarquer, dans les couloirs de ce salon.

Une journée de partage

Démonstration de recabic, nouvelle discipline sportive avec Barbara Dellenbach de Be Om.

Partage, savoir-être et savoir-faire étaient les maîtres mots de cette journée, dédiée à la femme, entrepreneure. Se faire connaître, parler de soi et de son métier, tout en alimentant son réseau, sont le quotidien du métier de cheffe d’entreprise :  » Je les encourage toutes ! Elles défendent toutes ce qu’elles aiment et ce qu’elles veulent ! C’est beau ! » s’exprime Lætitia, visiteuse.

Bien plus que de simples échanges avec les visiteurs, il s’agissait aussi de faire découvrir des métiers en voie de disparition, tels que celui de tapissier, et nourrir les curiosités sur des métiers en plein essor : J’ai découvert et redécouvert le métier de tapissier, aujourd’hui en voie de disparition. C’est bien que les femmes se lancent dans des métiers dits d’hommes et les fassent revivre ! » Myriam, visiteuse.

Même si les visiteurs ne sont pas repartis avec l’idée de créer leur entreprise, « Un monde au féminin » a rempli ses objectifs : mettre en lumière les femmes, cheffes d’entreprise, et montrer qu’entreprendre n’est pas une question de genre. Une réussite qui annonce peut-être, une prochaine édition ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :